Les Dames du Lac

Jeu de Rôle basé sur les légendes Arthurienne
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les balcons.

Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Les balcons.   Lun 5 Nov - 23:56

Après une crise de colère, Blanche, après le départ de Perceval, quitta les jardins. Elle rentra, mais la chaleur l'étouffait. Elle sortit donc sur les balcons.

Leur fichu problèmes , les inquiétaient, donc, elle serait tranquille pour un temps.. à force d regarder en bas, Blanche semblait lui alliéner un certain désir à sauter.

Je te hais Perceval, et hje te hairai toute ta maudite vie.

Elle N'en pouvait plus. C'était trop. Tout le monde souriait sauf elle.
L
a porte fermée elle profita de sa seule présence pour s'assir sur les rampes et pleurer son désarroi seule et tranquille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mar 6 Nov - 0:52

( Je sais que je suis à plusieurs places, mais j'ai beaucoup de demande XD)

Merlin, qui se promenait tranquillement dans les corridors, pâmé comme un enfant en redécouvrant les richesses du château de Cameloth qui existait encore grâce à sa bonne volonté et celle, en fait, de Dieu et de la Déesse, ressententit et entendit, d'ailleurs, le ésespoir d'une âme. Un autre problème? Doucement, il se rendit, de manière civil, en direction du bruit et aboutit au balcon. Il fut surpris de voir Blanche. Il ne connaissait pas encore entièrement la triste histoire de la fin du couple que fut jadis Perceval et Blanche et non plus l'histoire entourant la double procréation de Perceval, Mais il ne tarderait pas à savoir toute la vérité! Il remarqua le ventre gonflé de la femme et ne porta aucun commentaire. Il s'avança plutôt vers Blanche et s'asseoya à côté d'elle dans un silence implacable. Il savait que le silence amenait à la confidence et il ne voulait surtout pas brusquer les choses.

* J'ai laissé le château dans la tristesse, mais dans la promesse d'une joie glorieuse à venir et voilà que je reviens sur un Cameloth imbibé d'un tel chagrin... Pourquoi donc, Déesse, pourquoi donc, mon Dieu?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mer 7 Nov - 20:33

.
Souvent on dit que s'apitoyer sur son sort ne mène à rien, même dans le pire désespoir. Même quand celui-ci vous amenait avoir

ll y avait mort comme un cadeau de rédemption. Une rédemption face au monde cruelle que tout au moins une fois dans votre vie, il fallait y faire face.

La présence du magicien ne lui fut que signaler que lorsqu'il prit place près d'elle. Elle essuya ses larmes et le regarda sans dire aucun mots de plus qu'il en était dit.

Avait-il eu le temps de comprendre tout par lui-même ? Savait-il par le même fait, à cause manque de soutien de la part du supposé père, Blanche n'avait qu'une seule envie après l'accouchement. ? Celle de se laisser dépérir après la ou les naissance (s) .


Tout va … bien… maître Merlin. Je… vous l'assure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Ven 9 Nov - 1:10

Merlin n'avait rien dit et voilà que son silence de plomb avait amené une âme à se justifier. En vain, le mage avait senti tout le mal physique et moral que la jeune mère endurait. Il voulait l'aider, mais en même temps, il ne voulait pas trop en faire. il y avait, parfois, des maux que même la magie ne pouvait atténuer...

'' Mais pourquoi donc avez-vous tant le besoin de me confirmer que vous aller bien si je ne vous aie encore rien demandé? répliqua, premièrement, le magicien. Je ne suis pas sot, je vois bien que le chagrin ronge votre beau visage...''

Il n'en dit pas plus. Il ne voulait surtout pas brusquer Blanche et attendait avec patience chaque mot, chaque larme, qui libérerait son âme de son fiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Ven 9 Nov - 15:29

Mais pourquoi donc avez-vous tant le besoin de me confirmer que vous aller bien si je ne vous aie encore rien demandé?

Je ne sais pas. J'ai assez de prolème dont je veux chasser ces temps-ci.

Je ne suis pas sot, je vois bien que le chagrin ronge votre beau visage...''

De toute manière, il est impossible de retrouver mon coeur en un seul morcau. Il est déjà trop tard

Elle ne voulais pas l'importuner.

Tout est fini et même je ne veux plus revenir en arrière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Dim 11 Nov - 21:33

Merlin tentait de sourire ni trop, ni pas assez. C'est-à-dire, juste assez pour réconforter la femme sans vouloir non plus lui donner l'impression qu'il riait d'elle.

'' Je ne vous forcerer pas à me dire quoique ce soit sur votre vie... Par contre, je serais porter à vous dire que la parole est souvent l'acte dans lequel tout le fiel d'une personne s'envol. En fait, une grande partie! Tout serait peut-être un peu exagéré...''

Il n'en dit pas plus voulant, ainsi, faire languir son interlocutrice au coeur lésé par quelque chose qui semblait toucher profondemment le mage sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Dim 11 Nov - 22:28

Je n'en peux plus maitre Merlin. Je n'en peu plus de l'indifférence de Perceval. J'ai l'impression qu'il n'en tenait à rien pour moi.

Autant laisser le vent l'emporter sur les problèmes. Blanche ne pouvait pas supporter cette trahison. Elle, aussi, l'avait fait, mais pas au profit d'une autre. Perceval avait préféré une femme plus jeune et peut-être d'après Blanche, plus avanante que elle-même.

Il ne prens pas au sérieux les conséquence qui arriveront prochainement. Je n'aurai jamais assez de force, pour mettre deux enfants au monde.

Et dans ma grande colère, je veux les priver de leur père, qui ne veux rien savoir. Les priver de cet amour qu'il devrait leur donner. Je veux oublier ce moments pâssé avec lui.

Je le hais d'un sentiment profond. Je sais qu'il ne sera jamais la pour ses enfants. Il préfére son fils nouvellement né. Et délaissé ceux d'un amour incaoble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mer 14 Nov - 23:49

Merlin était soucieux. Voilà donc ce qui troublait tant la jeune femme! Perceval avait donc fait adultère et avait, en plus et effrontement, donner sa semance à ses deux relations. Mais quelle histoire! Voilà un morceau de plus qui venait s'ajouter au lourd puzzle du magicien. Il comprenait, par cette révélation, comment Perceval devait s'avoir senti après avoir réalisé les remous qu'il avait créé et c'était, d'ailleurs et sans doute, pour cette raison qu'il avait voulu faire attentat à sa vie. Toutefois, l'amour, la trahison et le chagrin étaient si complexes à comprendre, que Merlin ne voulait rien avancer avant d'avoir eu le témoignage de la part des deux brebis égarées de Dieu.

* Bon, assez de supposition...*

'' La colère et la vengeance ne mènera à rien dans cette situation et ne mènera jamais à quelque chose dans aucune autre, d'ailleurs! Dame Blanche, je crois que vous devriez plutôt optée pour une voie plus douce et réfléchis. Montrez à Perceval que vous êtes quelqu'un de responsable et de concilliante plutôt que de laisser votre haine tout gâcher! Donner la vie est quelque chose de fantastique! C'est d'ailleurs pour cette raison que vous devez penser, premièrement, à eux avant de penser à vous venger. Je ne sais pas ce qui s'est passé entre vous et Sir Perceval. Par contre, je sais une chose: il faut toujours essayé de prouver à l'autre que nous sommes quelqu'un de bien au lieu de vouloir le détruire. En bref, il ne faut pas combattre le feu par le feu et la destruction par la destruction.''

Il prit une légère pause pour laisser le temps à son interlocutrice de capter ses conseils avec docilité.

'' Et pour ce qui est du fait que vous ne vous sentez pas capable de vous occuper de vos deux enfants ne portent à rien problème, car rendu là, si vous le désirez je pourrai les prendre sous mon aile ou vous attitrer une nounou. Toutefois, vu la fragilité émotive que je ressens, actuellement, de la part des deux parents, j'opterais vraiment pour qu'il passe une partie de leur enfance sous ma tutelle... Par conséquent, je conseille, je n'exige pas. Ce sera, en fait, votre décision. ''

Un vent frais et assez puissant venait de se lever et faisait virvolter la robe du mage frénétiquement. Doucement, Merlin tapa quelque fois le sol avec son bâton. Mystérieusement, les bourrasques de vent s'apaisèrent. Il se releva. Puis, maintenant, au bord de la rampe du balcon sur laquelle il était appuyé, il laissa son regard se perdre vers l'horizon.

'' Le vent est comme la vie. Il commence par balayer doucement les champs comme lorsque notre coeur soulève mer et terre en s'éprenant de l'autre. Toutefois, il arrive parfois qu'une tempête se lève et que, sur son passage, il arrache violemment herbes, fleurs et arbres comme lorsque notre coeur a de la difficulté à pardonner. Finalement, le vent finit par se calmer quand il s'est décidé qu'il avait fait assez de ravage comme quand notre coeur s'aperçoit qu'il a trop souffert et qu'il doit plutôt tenter l'impossible pour empêcher d'autres de souffrir comme il a souffert!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Jeu 15 Nov - 8:59

C'est d'ailleurs pour cette raison que vous devez penser, premièrement, à eux avant de penser à vous venger

Blanche acquiésca. Elle était si fatiqué de vouloir détruire son ancien amour, qu'elle n'avait pas pensé à son enfant. Ses deux prochains amours. Le comble de l'épuisement y était f;agrant et jamais, elle ne pourrait détruire Perceval. De toute manière, il serait facile de l'en empêcher.


Toutefois, vu la fragilité émotive que je ressens, actuellement, de la part des deux parents, j'opterais vraiment pour qu'il passe une partie de leur enfance sous ma tutelle...

Si je décide que vous en preniez soin, sera-t-il possible de les voir ?

Instinctivement, la jeune femme porta sa main à son ventre. L'atmosphere morose se dissipait et les conseils du mage l'apasait beaucoup.

Si tout irait dans le cas, qu'ils soyent élever à Avalon, j'espère que tout ira bien. Ils sont tous ce qui me reste et ce que je vais chérir.

Blanche écouta la réflexion du vieux mage. L'érudit et la philosophie . Cette réflexion, fut aspprhender par la jeune femme. Il avait raison et elle ne s'en doutait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mar 20 Nov - 23:29

Le regard de Merlin était perdu vers l'horizon, humide par une subite mélancolie. Dans ses paroles lourdes de sens cachaient derrière elles sa propre souffrance. Il pensait à son passé, à Viviane, à ses erreurs et à ses désirs. Il ne cessait de se remémorer ses folies passées, sa grande naïveté et son sens du jugement qui, malheureusement, n'avait pas été toujours aussi sage et philosophe qu'aujourd'hui! Il était étonnant de voir à quel point l'âge apportait la raison et la Sagesse. Toutefois, lorsqu'il réalisa que se morphondre sur lui-même était tout à fait idiot, surtout en ce moment, en cet époque de grande tristesse, il se dit qu'il devait continuer à aider les malheureux... Il devait donc poursuivre de consoler cette pauvre femme. Lentement, il se retourna vers elle, tentant de cacher du mieux qu'il le pouvait sa propre peine. Puis, en lui souriant, il répondit:

'' Je n'empêcherai jamais un enfant de connaître ses parents, ma chère enfant, et ce même s'il devra ou devront parfaire(nt) une éducation ardue à Avalon!! Mais ne soyez pas inquiète, il sortira ou sortiront d'Avalon plus grand(s) et possèdera ou possèderont une Sagesse dont, entre vous et moi, pas grand monde possède dans sa vie!''

* Et peut-être me trouverais-je, enfin, des apprentis qui pourront me succèder après ma mort car, il faut l'avouer, je commence à me sentir plus tout jeune et... même les mages ont une fin...* songea le viel érudit, amèrement.

Sur cette pensée, son regard se reperdit vers l'horizon. Finalement, d'une voix rêveuse et douce, il dit:

'' Qui trouvera sa peine, trouvera son paradis...''

* Je te retrouverai, un jour, Viviane et... cette fois-ci nous serons heureux....*

Merlin avait l'air soucieux, à la fois mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Ven 23 Nov - 10:34

Je n'empêcherai jamais un enfant de connaître ses parents, ma chère enfant, et ce même s'il devra ou devront parfaire(nt) une éducation ardue à Avalon!! Mais ne soyez pas inquiète, il sortira ou sortiront d'Avalon plus grand(s) et possèdera ou possèderont une Sagesse dont, entre vous et moi, pas grand monde possède dans sa vie!''

Blanche souria et fut même soulagée du verdict. Elle n'était pas prête à éléver un enfant seul. Elle savait que son oncle serait présent pour elle, mais il avait un royaume sur lequelle régner. Suite à ce que le mage eut dit, Blanche ajouta :

-Et grâce au enseignement que vous leur prodiguerez, un des deux , s'il en est le cas,pourra prendre la place de mon oncle.Il veux absolument que la lignée reste dans la famille et il n'a aucun.

Je sais que cela serait contre les principes de mon oncle que les enfants soient élevé a Avalon, mais je me surprends à penser, que Avalon, est une des seule place , désormais qui peut enseigner ne telle sagesse dont vous faites preuves maitre merlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Dim 25 Nov - 23:59

Merlin était content de voir qu'il avait réussi à consoler la jeune femme. Il ne suffisait que d'une pincée de bon sens et d'un peu de douceur et voilà qu'un coeur était soulagé! Merlin, qui souriait déjà, eut un petit ricanement amical.

'' Bien sûr, si c'est ce que votre oncle et vous voulez, il en sera selon votre volonté. Cependant, pourrais-je vous demander une faveur? Je vous le dis, par contre, si quelque chose dans ce que je vous demanderai vous dérange, je comprendrai et je ne vous embêterai plus jamais avec ça...''

Le mage était un peu gêné d'aborder le sujet, mais il voulait lui demander si un des deux, si deux enfants elle avait, pourrait le succèder plus tard.

*Me trouvera-t-elle égoïste?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Lun 26 Nov - 0:31

Pour quoi cette demande m'embeterai maître Merlin. Vous assurez mon bien-être en plaçant les enfants à Avalon. Mon inquiétude se dissipera et vous le savez que vous êtes le seul ayant pu me consoler.

Blanche allait de mieux en mieux, même si ce petit guerrier dans son ventre ne cessait de faire ces pirouettes.

Demandez ce qui vous plaira. Je suis sure que dans les deux cas, tous deux seront satisfait.

Blanche n'allait peut-être pas refuser à la seule personne ayant voulu l'aider. Ce n'était pas tous les jours que l'on vous proposait ceci, parce que vous croyiez être une mauvaise mère vu les sentiments de vengeance envers le père.

Et puis, on ne refuse pas un e demande d'un mage qui vous aide, alors exposer cette demande qui dit qu'elle ne sera pas accepté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mar 27 Nov - 21:18

Le mage était content de voir à quel point Blanche semblait réconfortée et reconnaissante de tout le bien qu'il avait tenté de lui insuffler. Quel miracle... En plus, il n'avait fait que lui parler! Ceci était, il fallait le dire, le meilleur exemple pour déterminer que Merlin était vraiment un sage et érudit magicien...

'' Vous savez, je ne suis plus tout jeune et... quoique je sois un magicien, il viendra un jour où je m'éteiendrai, comme tous, d'ailleurs. Ceci est tandis, j'aimerais savoir si... l'un des deux enfants que vous aurai ne pourrait pas venir qu'à me succèder? Je vous dis cela sur toute réserve, mais je sens, qu'en vous, émane des forces surpuissantes! J'ai bien l'impression que ce destin pourrait bien être réservé à un des deux poupons... Serais-je égoïste en vous demandant cela?''


Merlin était très calme de nature. Toutefois, on voyait bien que la mention de sa succéssion remontait en lui bien des sentiments...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mar 27 Nov - 22:38

Bien sur Blanche coulait le bien-etre de ses enfants. Jamais elle irait dire le contraire. Voila il n'était pas né, et elle se jouait mère poule.

Ceci est tandis, j'aimerais savoir si... l'un des deux enfants que vous aurai ne pourrait pas venir qu'à me succèder? Je vous dis cela sur toute réserve, mais je sens, qu'en vous, émane des forces surpuissantes! J'ai bien l'impression que ce destin pourrait bien être réservé à un des deux poupons...

Blanche n'était pas sur. Elle connaissait bien les dire pour savoir que Merlin ne manquait jamais à sa parole.

Serais-je égoïste en vous demandant cela?''

C'est moi qui serait égoiste en vous le refusant. Lorsque l'héritier de mon oncle sera en âge de lui succéder, je m'en remettrai à votre décision pour savoir lequel est plus érudit et est prêt ;a vous succéder, Maitre Merlin. Tandis que l'autre rentrera en Cournouailles pour régner.Je vous le dois plus que tout, maitre. Vous m'avez faire part d'une grande sagesse, et j'espère qu'ils le sauront qu'ils ne feront pas les erreurs de leur aieul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mer 28 Nov - 19:36

Encore une fois, Merlin semblait content de voir la réaction posée de cette femme. En vérité, quand on apprenait vraiment à la connaître, elle pouvait être si gentille! Il fallait dire que personne n'est pas parfait. Même lui ne se considérait pas ainsi. Personne n'est jamais entièrement bien ni mauvais. Tout dépend toujours de la situation... Tous ont leurs erreurs derrière eux et leur passé. Chose qu'il ne peuve changer. Néanmoins, tous ont un futur à bâtir et c'est grâce à lui qu'on finit par guérir de nos maux et par apprendre de nos erreurs du passé! C'est à ceci que songeait Merlin depuis le début de sa mission, d'ailleurs...

'' Je suis réellement content de voir à quel point vous êtes quelqu'un de gentille. Votre facilité à faire confiance à autrui me surprend au plus haut point et votre reconnaissance envers ma Sagesse me touche énormément. Mais, vous savez, la Sagesse est un Art qui s'aquiert avec le temps... Tous peuvent le possèder, il ne suffit que de le vouloir vraiment.''

Le mage souriait distraitement à la femme réfléchissant, toujours, à plein de choses en même temps. Puis, avant de demander s'il pouvait disposer courtoisement, il demanda:

'' Aimeriez-vous que je sonde votre âme et votre corps avec mes pouvoirs pour connaître l'état actuel de vos enfants et le moment où ils devraient se pointer le nez ou vous préférer avoir la surprise à leur arrivé?''


* Il me semble que j,ai un étrange pressentiment, il faut que je le confirme...* pensa-t-il, sérieusement inquiet par quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Mer 28 Nov - 23:43

Je suis réellement content de voir à quel point vous êtes quelqu'un de gentille

Si vous saviez le bien que m'apporte cette parole. Si tout le monde pouvait penser comme vous je crois que je ne serais pas ainsi

'' Aimeriez-vous que je sonde votre âme et votre corps avec mes pouvoirs pour connaître l'état actuel de vos enfants et le moment où ils devraient se pointer le nez ou vous préférer avoir la surprise à leur arrivé?

Blanche sourit et haussa des épaules.

-Si vous le désirez. Cepndant, je peux confirmer avec certitude qu'il est bien vivant. Il ne cesse pas deux minutes de lutter dans mon ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Dim 2 Déc - 11:18

Le mage s'approcha de Blanche après avoir émit un petit ricanement à l'allusion qu'elle avait fait sur l'animation de ses poupons. Oui, de ses poupons! Blanche avait eu raison, Merlin, les deux mains jointes sur l'abdomen de Blanche, sentait bien qu'il y en avait deux mais, le problème, c'est qu'il semblait, à la fois formé un et un seul corps!

'' Hum.... ils arriveront bientôt! Ce n'est plus qu'une question d'heure et/ou de jours. Toutefois, je dois vous avertir de quelque chose qui, j'espère, ne vous boulversera pas trop.

Il prit une grande inspiraiton avant d'ajouter d'une voix détendu:

'' Ce sont des siamois.''


Avec tendresse, le magicien déposa sa main sur l'épaule de la femme attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Dim 2 Déc - 20:52

'' Ce sont des siamois.''


Blanche sentit le sol se dérober sous ses pieds. Des … siamois. Deux enfants, un corps. C'était impossible. Tout ces coups et devait provenir de deux paires de jambes. Blanche prit place sur un banc et tenta de reprendre ces esprits.

Pourquoi elle ? Elle faisait tout pour avoir un bonheur, mais la vie voulait tout lui gâcher. Perceval lui avait eu un beau fils et elle savait qu'elle ne pourrait jamais donner une quelconque vie à ses enfants.


-Pourquoi moi ? Qu'ai-je fait pour mériter ça ?

Blanche éclata en sanglots. Désormais, Merlin ne pourrait plus la consoler comme il l'avait si bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Sam 8 Déc - 12:37

Merlin savait bien que Blanche réagirait ainsi et il s'en attrista profondemment. D'un pas lent, il se rassit à ses côtés et lui murmura:

'' Vous n'avez rien faites, vous n'avez pas mérité la souffrance, car personne ne la mérite! Et c'est pour ça que je suis décidé à vous aider...''

Dans ses yeux, brillaient une flamme d'espoir.

'' Je connais de multiples formules et je sais que, une fois au monde, je pourrais les séparer! Faites-moi confiance, je ne vous abandonnerai pas!''

Il voyait en cette femme toute la souffrance que pouvait vivre quelqu'un, toute la souffrance de Camloth, tout sa propre souffrance. Cette femme, au courage exceptionnel, était étreintée par le malheur. il devait l'aider jusqu'au bout! Car, sinon, qui le ferait?

'' Sèchez vos pleurs, je vais vous aider!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 27
Localisation : perdue entre deux mondes
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Les balcons.   Sam 8 Déc - 15:44

Toujours les larmes au yeux, elle ne semblait pas vouloir s'apaiser.

Vous n'avez rien faites, vous n'avez pas mérité la souffrance, car personne ne la mérite!

Alors pourquoi, on m'a enlevé la seule personne que j'aimais profondément.? Et pourquoi a-t-on fait que celui-ci n'aie qu'une simle indifférence ;a l'égard de ses enfants?

Pour se réconforter, la jeune femme pris la main du vieux sage et la serra.Elle veillerait , à ce qu'il ne l'anbadonne pas comme messire Perceval et Gauvain. Elle fit ce qu'il lui demandit et s`cha de sa main libre ses deux yeux rouge.

Je ne veux pas que Perceval et mon oncle sache la nouvelle, pour les enfants Je vous en supplies. Perceval n'a pas à savoir ce qui se passe et ce fait ne ferait qu'inquiéter Mark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les balcons.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les balcons.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les balcons
» La dernière valse... [RP Bal]
» Les Balcons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dames du Lac :: Royaume de Bretagne : Camelot :: Le château :: Les couloirs-
Sauter vers: